L’huile de coco

Bonjour vous !

Si je ne devais posséder qu’une seule huile végétale, je choisirais sans hésitation celle de coco. Tout d’abord, elle sent divinement bon (encore faut-il apprécier l’odeur de la noix de coco) et rien que ça, ça me suffit. Bien qu’elle soit comestible, je l’utilise exclusivement sur mes cheveux. A force de lire de nombreux articles vantant ses propriétés, j’ai voulu l’essayer à mon tour.

Je me souviens de mon premier pot, commandé sur le net en 2014. Dès les premières utilisations, je remarquai ses incroyables effets sur ma tignasse abîmée. Alors, je compris pourquoi tant de gens en raffolaient !

Seulement voilà, cela faisait un moment que je n’avais plus de ce produit miracle (qui dure des semaines et des semaines, très économique donc). Il y a quelques jours, j’ai donc décidé de me rendre à mon Biocoop pour y chercher un pot (5, 39 € les 200m L). Je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour en racheter ? Comment vivre sans huile de coco ? Impensable à présent. Il convient de savoir que c’est l’une des meilleures huiles pour les cheveux, vendue à petit prix un peu partout. Elle se présente sous forme solide, ce qui est assez pratique, mais devient liquide lorsqu’il fait trop chaud (au-dessus de 25 degrés).

¤ Elle nourrit les cheveux

 Je l’ai déjà écrit dans mon billet routine capillaire (ici), j’ai les cheveux secs aux pointes, à tendance grasse aux racines (avec de temps à autre, quelques plaques sur le crâne, super cool). Cette huile est donc parfaitement conseillée pour ma chevelure, même si elle convient à tous types de cheveux ! Elle est composée d’acide laurique, un acide gras saturé, ce qui lui permet de pénétrer facilement la fibre capillaire et de prévenir les futures casses (rien ne vaut une bonne coupe de temps en temps pour éradiquer les pointes abîmées). Sachez que l’acide laurique aide à diminuer le taux de cholestérol et a des vertus antimicrobiennes. Elle possède bien d’autres propriétés, mais ce n’est pas le sujet du jour.

¤ Elle lisse la fibre capillaire

En pénétrant la fibre capillaire, elle comble les brèches et renforce le cheveux de l’intérieur. Ainsi, les cheveux ont un aspect brillant. En outre, elle gaine les cheveu, à l’instar du henné et d’autres poudres végétales. De plus, elle rétablit l’apport en protéines et apporte au cheveu une grande souplesse.

¤ Mon précieux

J’ai choisi l’huile de coco de Bio planète suite à la lecture d’un billet qui lui était consacré. Elle est vierge, non raffinée, et porte le label Agriculture Biologique. Je reconnais que son emballage a également penché en sa faveur.

IMG_20160818_201733.jpg

IMG_20160818_201820.jpg

IMG_20160818_201754.jpg
Huile de coco liquide

¤ Comment l’utiliser ?

J’essaie de faire régulièrement des bains d’huile, la veille d’un jour de shampoing. Tout d’abord, je me démêle les cheveux avec ma brosse en bois (aussi achetée à Biocoop). Ensuite, je prends une noisette du produit que je chauffe entre mes mains et applique ensuite sur mes longueurs. Je procède ainsi sur toute la chevelure et, avec le surplus, je masse mon crâne. Le lendemain matin, je fais deux shampoings pour être certaine d’avoir bien lavé ma chevelure.

IMG_20160815_092642.jpg
Mes cheveux après le bain d’huile

J’enveloppe mes cheveux dans une serviette microfibres puis je les sèche à l’air libre. Je me rends compte que les pointes sont douces, que les cheveux sont faciles à démêler (avec les doigts). De plus, ils sont brillants et ont encore une légère odeur de noix de coco qui part progressivement. Au fur et à mesure des applications, les cheveux sont plus beaux, difficile de ne pas s’en apercevoir !

IMG_20160818_163503.jpg
Mes cheveux après le shampoing

¤ Autres utilisations

L’huile de coco peut vous servir de dentifrice grâce à ses propriétés antibactériennes. De même, j’ai lu un certain nombre d’articles où on la recommandait en tant que déodorant naturel. J’ai essayé une poignée de fois, cela convient surtout aux personnes qui ont tendance à peu transpirer. Pour les autres, passer votre chemin. Ensuite, cette huile végétale peut vous servir de démaquillant (attention, l’huile de coco est comédogène). Ma sœur l’utilise à cet effet et aucun cosmétique ne lui a résisté jusqu’à présent ! De même, c’est une huile très appréciée des peaux sèches, qu’elle hydrate et répare tout en douceur. C’est aussi un très bon anti-vieillissement puisqu’elle prévient les rides et assouplit la peau. Enfin, en cas de coups de soleil, vous pouvez appliquer de l’huile de coco afin d’apaiser toute sensation de tiraillement. Certaines n’hésitent pas à hydrater leurs vergetures avec. Sans oublier la cuisine à l’huile de coco… En bref, c’est un produit multifonctions qu’il vous faut emporter avec vous partout ! Promis, vous ne le regretterez pas.

IMG_20160818_201843.jpg

IMG_20160818_202004.jpg
Zoom sur mes pointes sèches

Alors, décidé à utiliser l’huile de coco sur votre corps ou cheveux ? Quelle est votre huile végétale pour votre chevelure ? Comment soignez-vous votre tignasse ?

M.

Publicités

Ma routine visage

Bonjour vous !

Hier, j’ai profité du temps pour faire bronzette et trempette à Audresselles. Enfin, c’était ce que je pensais avant de voir mon corps rouge comme une écrevisse. Je m’étais pourtant protégée ! Cependant, je ne m’étais pas autant exposée aux rayons du soleil ces derniers jours, contrairement au reste de ma famille (qui, soit dit en passant, a chopé des coups de soleil moins « graves » que les miens). Comme quoi, le soleil restera le plus fort. Depuis, j’essaie de chouchouter ma peau avec un tube de biafine… Fort heureusement, mon visage a été épargné par ce massacre. Pour fêter cela, je vais vous décrire ma très brève routine soin du visage.

Ne vous attendez pas à une utilisation de pléthores de produits, bien au contraire. J’aime faire simple, aussi bien par gain de temps que par conviction. Conviction renforcée depuis la lecture de l’article de la belle Maureen (du blog maugenated) sur l’emploi abusif de certains cosmétiques sur sa peau. En bref, la mienne se limite à de l’eau, du savon et une huile végétale.

Lors d’un séjour en Dordogne, j’ai acheté dans une boutique de Limoges – Nature et Limousin – plusieurs savons artisanaux. Un petit mot sur leur boutique ; leurs savons sont produits selon la méthode de la saponification à froid. Ils sont certifiés 100 % naturels, écologiques et biodégradables ! Par ailleurs, ils portent la certification Cosmétiques biologiques. Mon choix s’est notamment porté sur le savon d’Alep traditionnel (ici), à base d’huile d’olive et d’huile de baie de laurier. J’avais envie de tester un tel produit depuis un long moment, j’ai lu beaucoup de bien à propos du savon d’Alep sur bon nombre de blogs. Et je ne regrette pas cet achat ! J’aime l’odeur quelque peu poivrée du savon et l’effet adoucissant qu’il a sur ma peau. À tel point que, parfois, je ne ressens pas le besoin d’hydrater mon visage.

savon-d-alep-traditionnel
Photo du site Nature et Limousin

dav

En bref, tous les matins, j’humidifie le savon (à l’aide d’un gant ou juste de mes mains) et j’applique la mousse sur mon visage. Puis je rince et je m’essuie la peau en la tamponnant avec une serviette (surtout, ne pas frotter !). Les savons que l’on trouve dans les grandes surfaces ne me manquent aucunement. Celui-ci a complètement sa place dans ma salle de bains.

Lorsque ma peau tiraille à quelques endroits ou que des plaques de sécheresse se forment, je dégaine mon huile végétale de noyaux d’abricot, commandée sur le site aroma-zone (ici). Une fois de plus, je suis séduite par la subtile odeur du produit (amande). Par ailleurs, cette huile peut également être utilisée en tant que démaquillant (testée et approuvée). Que ce soit en début ou en fin de journée, cette huile hydrate et nourrit parfaitement ma peau mixte à tendance sèche. À ce titre, elle me rappelle l’huile végétale de jojoba (qui s’utilisait aussi pour les cheveux). Malheureusement pour moi, elle n’est pas recommandée pour mes poils crâniens ! Cette huile légère, de couleur jaune clair, a un toucher gras. De sorte qu’elle ne pénètre pas dans la peau immédiatement. Il est conseillé de la mélanger avec une huile plus pénétrante (macadamia).

abricot
Capture d’écran sur le site Aroma-zone

dav

dav

Il en faut vraiment peu pour être heureux, même pour une routine soin visage ! J’avoue éprouver le désir de passer une commande sur le site Aroma-zone pour découvrir d’autres huiles végétales (macadamia, noisette, etc.) et pourquoi pas d’autres articles. Je vous tiendrai au courant !

Et vous, quelle est votre routine soin visage ? Avez-vous déjà testé l’huile végétale de noyaux d’abricot ? Utilisez-vous d’autres huiles ou produits naturels ?

M.