Mon petit rituel sport

Bonjour vous !

Depuis toute petite, j’ai détesté le sport à l’école. Je ne supportais pas les activités collectives, puisque, en cas de défaite, un élève était souvent pointé du doigt (les enfants n’ont pas de pitié entre eux). Alors non, je n’aimais pas du tout jouer au basket, au volley et encore moins au foot. Toutefois, je n’appréciais pas non plus les sports individuels qui demandaient à mon corps de bouger dans tous les sens. Pour faire simple, j’étais déjà complexée par ce que j’étais physiquement : un amas de chair, de kilos, de gras. En plus d’avoir une image négative de moi, j’étais persuadée que mes camarades observaient avec persistance mon manque de souplesse et de grâce. Inéluctablement, ils devaient se moquer de cette élève quelque peu bouboule (je ne l’invente pas), tellement timide qu’elle frôlait les murs.

En soi, le sport ne me dérange pas. L’école (primaire, collège et lycée) ne m’a donné qu’un maigre aperçu de ce que c’était. Une activité d’une à deux heures que je devais endurer en silence. Oui, c’était en quelque sorte une torture. Je stressais à l’idée de me déshabiller dans le vestiaire des filles, de dévoiler mes formes féminines précoces et trop généreuses pour mon âge. Je me tortillais, bon gré mal gré, pour revêtir mon jogging. Parfois, je m’habillais dès le matin en survêtement pour éviter la terrible épreuve du vestiaire, ou alors je repartais simplement avec mon jogging après le sport. J’évitais le regard des autres, j’étais très mal à l’aise.

De fait, cela n’a jamais été une partie de plaisir. N’ayant pas confiance en moi (je suis sur le bon chemin), toute activité qui demande à m’exposer me perturbe un peu. Que ce soit prendre la parole devant toute une foule d’étrangers ou m’exercer au sport en groupe, mon cœur battait plus fort, ma respiration se faisait plus rapide, mon cerveau était chamboulé.

Heureusement, je suis à l’université. Autrement dit, je n’ai plus à supporter ces cours de l’enfer. Toutefois, chaque été depuis trois ans, j’essaie de me remettre en forme. Il ne s’agit pas d’être comme toutes ces instagrammeuses fitness qui affichent leur corps galbé en bikini. Non. J’ai davantage de temps à me consacrer l’été que lors des cours, il est donc plus logique de commencer une nouvelle routine en cette période estivale que le reste de l’année. Après avoir dit adieu à mon dernier examen de licence à la mi-mai, je me suis lancée dans une nouvelle expérience sportive.

Bon, n’imaginez pas que je pratique des activités de dingue. Je n’en ai ni le niveau, ni l’envie. Il s’agit juste de me maintenir en forme, de m’accepter comme je suis et de m’aérer l’esprit. Je me rends compte, au fur et à mesure de ces entraînements, que j’en deviens accro.

J’ai conscience, qu’en cette période, vous êtes particulièrement inondés de vidéos, articles ou photos fitness. Peut-être en avez-vous marre ? Je vous comprends, moi-même, je ne supportais pas cela avant de m’y mettre assidûment. Voici donc un petit descriptif de ma routine sport.

¤ Mon matériel

Il se limite à un tapis de fitness, acheté à Décathlon, et d’une bonne (vieille) paire de baskets, provenant de la même enseigne. Pour le moment, cela me suffit. Toutefois, j’aimerais bien avoir une corde à sauter et des poids d’un ou deux kilos. Lors de mes séances, je porte un short et une brassière capable de soutenir ma poitrine. Je dois me sentir confortable, c’est important.

¤ Le rythme

Tous les matins, excepté le dimanche ou un autre jour de la semaine, je m’exerce pendant trente minutes à une heure. Cela dépend du programme du jour et de mes envies. Je préfère faire du sport la matinée, afin de profiter du reste de la journée. En effet, si je ne fais pas mon entraînement après mon réveil, je ne vais cesser d’y penser et traîner les pieds.

¤ Mes exercices

Je m’intéresse surtout au fitness, que je découvre depuis peu. Pour cela, j’aime suivre les comptes de GeorgiaSecrets et Sissy MUA, que vous connaissez peut-être. Ce qui est cool lorsque je regarde leurs vidéos, ce sont leurs encouragements qui m’aident à tenir tout au long de la séance. Ensuite, j’aime beaucoup les vidéos de Fitness Master Class avec Lucile Woodward, répertoriées sur la chaîne Doctissimo. De temps à autre, je regarde d’autres entraînements qui ressemblent néanmoins à ceux cités ci-dessus.

Ensuite, je veille à faire des abdos et exercices fessiers au moins trois fois par semaine. Pour cela, je répète plus ou moins les mêmes mouvements que ceux présentés par GeorgiaSecrets.

dav
Exercice abdos
dav
Exercice fessier

Enfin, j’aime beaucoup le HIIT (High-Intensity Interval Training) qui consiste à faire un grand effort sur un laps de temps plutôt court, avec un temps de repos, et qui serait plus bénéfique que les entraînements sportifs traditionnels. Je choisis donc des exercices comme le jumping jack, jumping squat ou burpees. Je fais des séances de quatre minutes, que je répète quatre fois (donc seize minutes). Pendant une minute, je fais un exercice de façon intense, suivi de trente secondes de repos, puis quarante-cinq secondes d’exercices, vingt-cinq secondes de repos, trente secondes d’exercices, quinze secondes de repos et, enfin, vingt secondes d’exo, puis dix secondes de repos.

dav
Jumping jack
dav
Burpees
dav
Squat

¤ Mon alimentation

C’est aussi un élément clef de ma nouvelle routine. A contrario de certaines personnes, je ne me prive de rien (sauf des aliments que je n’aime pas). Je mange de tout, mais je revois les quantités. Je m’aperçois aussi que je consommais autrefois des produits mauvais pour la santé. Je ne compte pas les calories, loin de là, mais j’aime me renseigner sur la composition de ce que je mange.

Le matin, j’aime prendre un bon petit-déjeuner. Je consomme du pain ou des biscottes, de la confiture, du beurre, du lait ou des céréales. J’aime beaucoup manger des aliments sucrés, c’est mon dada !

Le midi, j’aime particulièrement les légumes. En ce moment, je cuisine beaucoup de courgettes, tomates, poivrons et carottes avec de la sauce tomate (une sorte de ratatouille à ma façon). Mine de rien, c’est très bon et ça passe avec tout. Je ne suis pas végétarienne, même si parfois, je me dis que je devrais essayer. Je mange de moins en moins de viande rouge, mais je reste friande des viandes blanches.

Vers seize heures, je prends toujours un petit goûter qui me permet de tenir jusqu’au soir. Je mange surtout des fruits avec du fromage blanc. J’ai redécouvert les nectarines, pêches et brugnons ! Que je regrette de ne pas en avoir profité avant ! Mon fruit préféré reste la banane, avec laquelle je fais un milk-shake de temps en temps.

Le soir, je veille à manger moins (et surtout, moins gras) que précédemment, mais c’est sans compter sur l’amour de la mal bouffe de mon doudou

En somme, je ne fais rien d’extraordinaire. Je veille à me bouger un peu plus que d’habitude, j’évite de rester fixée à la télévision ou sur mon ordinateur. Je fais des promenades chaque semaine pour me vider la tête. Je profite du beau temps, de ma ville, de la mer. Je ne cherche pas à devenir une fitgirl ou perdre du poids. J’essaie de mieux manger, de sortir de mon train-train quotidien.

Et vous, aimez-vous le sport ? Faites-vous des exercices l’été ?

M.